TÉMOIGNAGE DE GERT-JAN À PROPOS DE WALKAIDE®

« C'est mon meilleur ami »

Gert-Jan Van Boxel (35), MS-patiënt

« Mon WalkAide est mon meilleur ami », explique Gert-Jan Van Boxel, 35 ans. Depuis ses 21 ans, Gert-Jan souffre de sclérose en plaques et il y a quelques années, la maladie lui a fait perdre tout contrôle de sa jambe gauche.

« Je ne pouvais plus rouler à vélo : mon pied gauche glissait en permanence de la pédale. Je n’arrivais plus à le contrôler. Et faire du vélo avec une seule jambe, c’est assez difficile. À l’époque, je travaillais aussi pour le club de foot du RKC Waalwijk où j’avais beaucoup de marches à monter. À la fin, je n’y arrivais plus non plus. Faire activement du sport, ce n’était même plus la peine d’y penser. »

 

Gert-Jan en a beaucoup souffert et a perdu toute confiance en lui. « Lorsque j’allais au supermarché, j’avais l’impression que tout le monde me regardait du fait que je marchais avec tant de difficultés. Ce n’était bien entendu pas le cas, mais ça me rongeait », explique Gert-Jan. N’étant toutefois pas du genre à se laisser abattre, avec le soutien de ses proches et de ses amis, il a rassemblé tout son courage et a cherché une solution. « Depuis des années, je suis les avancées en matière de sclérose en plaques sur Internet et sur les réseaux sociaux. Au final, on se lève chaque jour en espérant qu’un moyen a été trouvé pour stabiliser, voire guérir la maladie. Lors de mes recherches, je suis tombé sur WalkAide et je me suis demandé si un tel appareil pouvait m’aider. »

Gert-Jan a eu la possibilité de tester WalkAide par le biais de Neuro-Bionics et a déjà pu remarquer que l’appareil réduisait son handicap. Il a acquis un WalkAide et a reçu l’accompagnement et les conseils nécessaires. « Je remonte désormais facilement les escaliers, je peux à nouveau faire du vélo et marcher me fatigue moins vite qu’avant », explique-t-il. Gert-Jan travaille aujourd’hui à la Villa Pardoes, une maison de vacances située juste à côté du parc Efteling où les enfants gravement malades peuvent profiter d’une semaine de vacances gratuite avec leur famille. « C’est le hasard qui m’a amené ici, mais cet endroit correspond parfaitement à la personne que je suis devenue. Je suis content de pouvoir travailler ici et de pouvoir apporter ma contribution à cette belle initiative. »